La librairie Brentano's ferme ses portes

Publié le par Liz AVRIL

Je viens de lire un triste nouvelle sur le site d'Aiguille en Fête. La librairie américaine installée à Paris depuis plus d'un siècle ferme ses portes.

 Voici une copie de l'article publié sur le site.


Au revoir Brentano's !

L'avenue de l'Opéra est triste cet été. La caverne d'Ali Baba des fous de littérature anglo-américaine vient de fermer ses portes... Depuis cent-quinze ans, la formidable librairie était le lieu d'escale obligé de tous les grands auteurs anglophones... Scott Fitzgerald ou Mark Twain y étaient comme chez eux. Ouverte également aux joies de l'aiguille, elle était devenue le point de passage obligé de toutes celles qui recherchaient une source d'inspiration venue d'outre manche ou d'outre atlantique, qu'il s'agissent de broderie, de patchwork ou de tricot....

Plus d'un siècle et pas une ride... Ici le livre était comme une religion. On l'aimait d'amour. Les auteurs ? On les connaissait par leur petit nom, on les chérissait... Chaque année, Chantal Bodez parvenait à vendre pour plus de trois millions d'euros de différents ouvrages ! C'est dire si la librairie était un lieu de passage obligé pour un énorme public ! C'est dire son succès !

Eh pourtant voilà que ce haut lieu de la culture vient de fermer ses portes... La raison : un loyer qui passe de 75 000 à 200 000 euros ! Ni la mairie de Paris, ni le ministère de la Culture, ni le Syndicat National de l'Edition sollicités par Jean-Marc et Chantal Bodez n'ont rien pu pour cette institution, tant l'addition présentée par la BNP Paribas était lourde...

A L'Aiguille en Fête, nous avons la folie de penser que rien n'est jamais terminé et que l'aventure de Brentano's peut encore renaître.

Jean-Charles Durand


Voilà une bien triste nouvelle, Il proposait de très beaux livres, notamment japonnais.


Publié dans Tout et rien

Commenter cet article