Ebay et la contrefaçon

Publié le par Liz AVRIL

Je suis une fan d'Ebay. J'achète et je vends des anciennes grilles ou des kits que je ne broderais jamais. Mais voilà, dans le point de croix la contrefaçon existe et est très présente. 

Elle se présente sous plusieurs formes:
 
D'abord, la brodeuse qui vend des photocopies des grilles en sa possession ou bien des modèles gratuits offerts par les créateurs ou les grandes marques pour valoriser leur travail. Je reste convaincu pour la plupart ne se rende pas compte de la portée de leurs actes. Si je reste convaincu que des compagnies comme DMC peuvent assumer cette contrefaçon (de toute façon ils ne sont pas très lestes pour retirer des objets illicites, j'ai tenté de les informer à plusieurs reprises sans succès), qu'en est-il de créatrices plus « artisanales » comme Ellen Maurer-Stroh, Laura Lattuada, Isabelle Vautier ? Leurs créations est leur gagne-pain et chaque grille piratée est un vrai manque à gagner pour elle. Gagnent-t-elles bien leur vie, probable pour certaines d'entre-elles. Mais ce n'est pas une raison, si l'on veut continuer à broder leur création et surtout leur création gratuite il faut respecter leur travail.

Ensuite, il existe aussi une autre atteinte au copyright. L'utilisation de photos, dessins, modèles soumis à copyright et passé à la moulinette d'un logiciel de broderie et vendu tel quel. Là il y violation manifeste des droits mais surtout il y a un risque réel de se retrouver avec une grille imbrodable ou d'un résultat douteux car certains logiciels sont limités. Celui en ma possession est un peu comme ça, parfait pour créer une grille depuis un clip art mais guère plus. 

Enfin, il existe une contrefaçon organisée, très dangereuse. En provenance d'Asie en de Chine en particulier, ils proposent des kits d'après des modèles très connus. Il semble que les fils et les perles ne sont que des pâles imitations et il n'y a aucune garantie que la grille ne comporte pas de défaut. Le résultat est aléatoire. Mais en achetant ce genre d'objet on participe à un trafic international qui si on le laisse faire va ruiner toute l'économie.  Car le point de croix n'est qu'une infime partie de la contrefaçon (vêtements, montres, pièces autos, médicaments, ...) et sûrement pas celle qui intéresse le plus les pouvoirs publics.

Je pense qu'il serait bien qu'un label ou quelque chose dans ce genre existe. Il permettrait aux vendeurs honnêtes de vendre sous ce label prouvant que leur vente respecte les droits des créateurs. Je ne suis pas sûre toutefois que ce soit facile à mettre en place car un label doit être certifié et ce n'est pas gratuit.

Donc juste une chose, soyez vigilent avant d'acheter. Signaler tout objet suspect à Ebay (qui ne fera pas grand chose) et à son créateur si vous le connaissez. Si vous suspectez un trafic plus grand, n'hésitez pas à contacter la DGCCRF, ils ne répondent pas vite mais ils répondent.


Publié dans Mes coups de gueule

Commenter cet article